Jouir d'être soi


Hier soir, j'ai fait une prise de conscience intéressante. A vrai dire, c'est déjà quelque chose que je me sais faire, mais que j'ai tendance à "oublier" régulièrement.


Depuis plusieurs jours, je travaille sur le fait de me rendre plus visible, notamment en partageant autour de sujets qui me touchent, plus intimes, tels que ceux que je partage avec ma communauté sur mon groupe Facebook, ou sur ma page pro, mais cette fois sur mon profil Facebook perso. Par exemple, la vidéo que j'ai intitulée "Mots d'amour".


Me montrer en vidéo, publier des textes engageants ou qui parlent de mon vécu, sur mon profil perso, où j'ai potentiellement beaucoup plus d'occasion d'être lue et vue, ce n'est pas rien pour moi. Sur le groupe, c'est limité à environ 80 personnes, et sur ma page pro, je sais que l'algorithme de Facebook ne la rend pas super visible...


Et pourtant, j'ai été enseignante et j'ai aussi été comédienne et conteuse pendant des années. J'ai l'habitude de prendre la parole en public et je n'ai jamais senti de freins aussi forts en classe ou sur scène. La différence, c'est qu'une vidéo ou un texte peut faire le tour de FB en en rien de temps, et que je partage sur des sujets intimes.


Contrairement à d'autres personnes, je n'utilise absolument pas mon profil perso pour publier des partages de ma vie quotidienne, mes vacances, mes balades, mes enfants. Ça ne me fait pas envie, ça ne me parle pas. A une époque, j'y partageais beaucoup de contenu autour de l'éducation, du développement personnel, de la maternité, de la parentalité venant de blogs ou d'articles de presse. Beaucoup moins souvent maintenant. Ces derniers temps, j'y partageais à l'occasion de la musique que j'aime ou bien je relaie des campagne de financement pour des projets qui me parlent et que j'ai envie de soutenir, ou encore certains de mes articles (pas "trop" engageants") ou des offres d'accompagnement.


Cela faisait un bout de temps que j'avais envie d'y partager plus de "moi", de mon intime, parce que je sais combien cela peut résonner chez les autres, je reçois régulièrement des témoignages en ce sens. Mais évidemment, ma petite voix rappliquait bien vite : "Toi, être source d'inspiration pour les autres ?!" Ah ah ah ! Prétentieuse !"


J'ai commencé il y a quelques mois par des poèmes, via ma page "J'ose". Puis depuis quelques temps, je publie systématiquement tout ce que j'ai prévu pour mon pro sur mon profil perso également. Comme une expérience, un défi que je me lance.


Et je constate que j'y prends du plaisir ! Après l'appréhension des débuts. Et que plus ça va, plus je m'en tape de ce que les autres vont pouvoir penser de ça. C'est mon espace, et j'y publie ce que je veux, personne n'est obligé de me lire, de me regarder, et encore moins d'apprécier ce que j'écris ou dis.


Bref, là où je veux en venir, c'est que j'ai reçu, en public ou en privé, des réponses pleines d'amour, des merci, de la gratitude, et que je me suis vue me précipiter répondre aux personnes combien cela me touchait, en cherchant à tout prix à trouver les mots les plus justes pour leur exprimer fidèlement mon ressenti.

Tant et si bien que j'en oubliais simplement de vivre cet amour, cette joie, cette gratitude, ce positif reçus, là où ça se manifeste à la base, dans mon corps.


Le mental est champion du monde pour nous empêcher de sentir à fond le plaisir et la jouissance !


Et encore, je reviens de loin, parce qu'à une époque, recevoir un compliment, un merci, c'était juste no way pour moi. Ça rentrait dans une oreille et ça ressortait vite par l'autre, en ayant eu quand même le temps de passer à travers mes filtres. Parce que ce que je sentais dans mon corps si je m'y connectais juste une seconde, c'était un énorme inconfort, et très vite mon mental prenait le dessus en mode : "tu mérites pas") : - T'as super bien joué ton rôle ! J'ai adoré ! (moi : Mais non, putain, j'ai bafouillé à tel endroit, et ma voix portait pas toujours assez) - Merci beaucoup pour ton aide, tu m'as fait gagner beaucoup de temps ! (moi : bah quoi, c'est normal, j'ai rien fait d'exceptionnel...) - J'adore ta robe, elle te va super bien ! (moi : Oui enfin, c'est juste une robe quoi...)


Bref tu vois le genre...


Quand j'ai pris conscience de ça, bien des années plus tard, j'ai appris petit à petit à prendre un temps pour "accuser réception du message" et le ressentir dans mon corps avant de réagir et de répondre quelque chose. Quel changement ! Quelle puissance ! Et j'ai du coup appris à répondre parfois avec "juste" un sourire, ou une étreinte, qui valait mille mots.


Néanmoins je constate qu'à l'écrit, et dans la spontanéité, la rapidité et la quantité des échanges sur les réseaux, j'ai tendance à retomber dans ce schéma de me couper de mon ressenti pour précipiter à répondre avec mon mental. J'en oublie de profiter pleinement de mon ressenti corporel agréable et de toutes ces belles hormones : dopamine, ocytocine...

Et ce qui est intéressant à regarder aussi, c'est que j'ai tendance à faire cela plus facilement avec une émotion agréable qu'avec une émotion inconfortable. C'est souvent plus facile pour moi de me connecter à mon corps et de rester en moi quand je perçois des sensations inconfortables.


Il y a encore des parts de moi qui ne s'autorisent pas à contacter pleinement le droit à être dans le plaisir et la jouissance d'être moi... et de le partager au monde !

Sans doute, un écho à toutes ces fois où petite, j'ai dû mettre ma joie de vivre et ma spontanéité, mon amour du Vivant et mon envie de le crier sous le tapis, et me contenter de rester frustrée, incomprise et déçue de ne pas les partager avec mon entourage... Du coup je décide à partir de maintenant d'offrir un espace de déploiement à TOUS mes ressentis corporels !






****

Comment ça résonne pour toi ?


Si tu as envie de me suivre ici ou ailleurs :

Mon groupe Facebook "Deviens la femme de ta vie" développement personnel et soutien entre femmes) : https://www.facebook.com/groups/2692248780862745

Ma page pro : https://www.facebook.com/tisserdesliens/

Mon profil perso : https://www.facebook.com/caroline.cachein

Ma page poésie : https://www.facebook.com/CaroEnPoesie





Photo Engin Akyurt / Pixabay)

Posts à l'affiche
Posts Récents