Au fil du lien


Portage des bébés, mei-tai, grossesse difficile, tisser des liens
Photo AFPB

Il n'est jamais trop tard pour porter son bébé contre soi...


J'ai accompagné cet après-midi une maman et son petit Naël de 4 mois, une maman qui après avoir vécu une grossesse difficile et rencontré des soucis pour poursuivre son allaitement, a traversé une dépression du post-partum. Elle m'a contactée pour l'aider dans son besoin de réparation du lien avec son bébé.


Après un temps d'écoute où elle a pu se confier sur leur histoire et laisser s'exprimer beaucoup d'émotions, nous avons cherché ensemble le moyen le plus adapté aux besoins de son bébé et aux siens, en termes de praticité et de confort, dus à un léger handicap à une épaule.


Naël s'est finalement endormi en quelques minutes, lové contre sa maman, dans le BB-tai, un de mes porte-bébé fétiches, puisqu'il a porté mon fils Yann de ses 6 mois à ses 2 ans. Du coup, je le leur ai laissé pour une semaine.


Encore un atelier magique ! Je ne changerai de métier pour rien au monde !


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • images